17 mai – 1er Juin 2010 : De la France au Balkans

Pays visités : France – Italie – Slovénie – Croatie – Monténégro – Kosovo – Macédoine

Ce fut rapide, trop pour quelqu’un qui visiterai ces pays pour la première fois, mais suffisant pour moi qui y suis déjà allé il y a trois ans. Il s’agissait plutôt de retourner voir avec ma compagne de voyage les endroits qui m’avaient alors beaucoup plu. Ce fût l’occasion de vérifier mes impressions d’alors :

L’Italie n’a rien d’accueillant pour un voyageur comme moi. L’auto-stop y est très difficile et seules la beauté de Venise et la possibilité de fuir le flux de touristes en se perdant dans ses dédales ont justifié un arrêt dans cette cité.

La Slovénie reste ce pays beau et accueillant dont je me rappelai. Surprenant de passer des frontières et de découvrir des gens si différents de leurs voisins.  À peine entré en Slovénie que nous goutions à l’hospitalité de Nika et Érik. Ce dernier nous avait pris en stop du côté italien et ce n’est que le lendemain, après une nuit réparatrice et la découverte d’un peu de cuisine locale que nous sommes repartis. L’auto-stop marche formidablement bien dans ce pays et nous avons pu rencontrer beaucoup d’autres slovènes sympathiques, faisant volontiers quelques détours pour nous montrer leurs pays.

La Croatie ne m’avait pas laissé une bonne impression et j’ai enfin une piste de réponses. Pour un pays qui ne vit que du tourisme et ce, 3 mois dans l’année ; un touriste qui ne vient pas les poches pleines de devises à dépenser dans cette industrie hyper-développée n’est pas vraiment le bienvenu. Je ne l’invente pas, ce sont des Croates qui me l’ont dit en tentant de trouver une explication sur la difficulté de faire du stop dans ce pays.

20100601-Slovenia_piran1

Une constante, la Croatie est jusque-là le seul pays qui, au passage de frontière, me suspecte d’avoir de la drogue et me fait passer un petit interrogatoire. Mieux vaut passer la voiture pleine de drogue qu’à pied avec un sac à dos.

Bref, nous avons fait de belles rencontres et eu des discutions intéressantes autour de verres de Rakija (eau de vie à base de raisin), mais après des heures de stop au bord de la route, je n’avais qu’une seule idée en tête : Revoir Dubrovnik et partir.

601-Croatia_Dubrovnik

Ce fût fait non sans quelques visites que je n’avais pas faites il y a trois ans, et, notamment celle du superbe parc naturel de Plitvicka Jezera où environ cinq lacs de montagne situés à différentes altitudes se jettent en cascade les uns dans les autres. La rencontre de Marko qui a fait un détour d’une centaine de kilomètres pour nous y emmener m’aura permis de découvrir l’intérieur de la Croatie, superbement vallonnée et boisée.

20100601-Croatia_plitviskajezera

Avec le Monténégro, je suis enfin arrivé en terrain inconnu. Les premiers contacts avec les gens de ce pays auront été excellents grâce à Mirko qui nous a gentiment laissé dormir dans son jardin face à la mer, et une famille de Budva qui nous aura proposé de mettre la tente sous l’auvent de leur maison plutôt que dehors sous la pluie. Le stop a été un peu difficile et c’est surtout grâce à des touristes anglais que nous avons fait la plupart du chemin vers le Nord. Le pays en lui-même vaut bien une visite. La ville de Kotor est un peu dans le même style que Dubrovnik, mais plus petite et plus charmante à mon goût. Fatigués des endroits touristiques, nous avons décidé d’aller vers le nord, à un grand lac à côté de Virpazar.

L’endroit bien que joli n’est pas très touristique et c’est dans les ruines d’un monastère que nous avons passé la nuit avant de partir pour Podgorica et le Kosovo. Montagne et mer, voilà qui résument bien les paysages du Monténégro, ce pays superbe aux gens accueillants.

Je voulais voir le Kosovo. J’avais en mémoire quelques images montrées à la télévision pendant la guerre, et j’étais curieux de voir ce que le pays était devenu. La rencontre d’un Kosovar vivant en Allemagne et revenant voir sa famille, nous a donné l’occasion de goûter à ce qui est sans doute la seule chose à découvrir dans ce tout petit pays : l’hospitalité des Kosovars. Pris en stop par Dini, ce Kosovar travaillant en Allemagne, il nous amena jusqu’à Pristina et nous invita à manger un kebab. Avec un de ses amis, il nous a trouvé un endroit où planter la tente, presque en plein centre-ville, avec l’autorisation et sous la surveillance de la police, avec qui son ami avait de bonnes relations. Le lendemain, nous avons passé la matinée au café de ce dernier. Nourri et finalement repus par ses bons soins, nous avons attendu Dini qui nous a déposé à l’autoroute, non sans nous faire une petite visite de Pristina.

Le pays en lui-même est joli, mais il n’y a pas grand-chose à y faire d’un point de vue touristique. Indépendant depuis peu, il paraît être en construction. D’immenses chantiers en ville et la construction d’autoroutes, ou encore les réfections de ponts laissent l’impression que le pays n’est pas encore bien fini. Il n’y a plus de trace de la guerre à Pristina, mais l’omniprésence des bases militaires de l’OTAN rappelle que la guerre n’est pas si lointaine. Après avoir discuté avec deux civils américains travaillants pour l’OTAN, il semblerait que le pays est gangréné par la corruption et que rien ne bouge vraiment. Des immenses immeubles de bureaux sont construits, mais restent vide, 70% de la population est au chômage, bref, il reste du travail. Il n’empêche que traverser le pays ne prend qu’une heure et les douaniers sont sympas ; il n’y a aucune raison de ne pas y passer si vous souhaitez aller en Macédoine.

Cet article risque d’être sans fin car le temps de le rédiger et de trouver une connexion internet pour le poster, nous sommes déjà arrivés en Grèce après avoir traversés la Macédoine (mais pas la macédoine grecque) et ce serait trop long à raconter maintenant, donc : FIN

Vous devriez également aimer ...

5 réponses

  1. Jonatharzan dit :

    OK, ça roule ma poule, je suis rassuré. Nous partons aujourd’hui et devrions être ce Samedi soir à Lithohoro. A bientôt alors si vous êtes toujours là…

  2. arzur dit :

    Coucou, bien sûr que ce post ne fait que des généralités et ta réaction ne m’étonne pas mais remet ce que tu as lu dans son contexte : je ne suis pas en train d’écrire un livre, juste un post sur un voyage et de mon expérience personnelle dans les pays que j’ai traversé. C’est un blog personnel, pas un site d’information qui devrait être objectif et aller plus loin que ce que j’ai juste envie de partager. Je suis certain que le lecteur de mon blog saura faire cette différence et qu’il ne vient pas y chercher de l’info objective (et ce commentaire pourra toujours le lui rappeler).

    Enfin, oui, ce post fait dans la généralité et je n’en suis pas du tout satisfait, seulement, c’était un moyen de faire un rapide point sur le début de ce voyage. Je prendrai le temps de faire des post faisant moins dans la généralités mais pour celui-là, entre passer une super semaine avec toi ou vivre pleins de rencontres sympathiques et être devant mon ordinateur à faire du post plus fouiller et exprimer mon esprit critique, j’ai préfèré le premier choix. Résumer mon expérience dans 5 pays en 50 lignes, c’était le choix de faire dans la généralité et de passer plus de temps avec celle qui m’accompagne et vous.

    Bref, je t’invite à plutôt garder ce que tu as retenu d’une semaine avec moi plutôt que de juger mon humilité et ma dureté de jugement sur un post synthétique.

    La douane en croatie ou la difficulté de faire du stop en Italie font parties de l’expérience que j’ai eu et c’est ce que je partage sur mon blog… Mes opinions sont sans nuance sur ce post, cela ne signifie pas que je n’en aurai pas à apporter si je devais en discuter avec toi. Je laisse au lecteur le travail de remettre ce que je dis dans son contexte : un blog perso qui n’a aucune prétention à l’objectivité et un auteur qui privilégiera son voyage avant la rédaction de ses posts.

    Bisous affectueux et à bientôt sur l’Olympe.

  3. Jonatharzan dit :

    Je viens d’être choqué par ton post étalant des généralités et fausses vérités sur les pays traversés jusqu’ici (quand notamment tu dis avec assurance qu’il vaut mieux traverser la frontière croate avec une voiture pleine de drogue qu’avec un sac à dos. Ce qui t’est arrivé n’arrive pas à tout le monde et c’est faux, car les voitures sont susceptibles de transporter bien plus de kilos de drogue qu’un sac de 60 litres. Si tu fais attention aux frontières ils font ouvrir quasi systématiquement les coffres et boîtes à gants des voitures).
    Il y a quelques critiques paradoxales aussi, telle ton aversion pour les endroits touristiques mais tes regrets quant au manque d’intérêt touristique du Kosovo ( et comment peux-tu asséner un telle chose en y ayant passé moins d’une semaine et en n’ayant visité presque que la capitale rescapée de la guerre ?).

    Enfin bon je voulais juste te suggérer d’être un peu moins arrogant et sûr de toi dans tes posts, surtout si ça peut induire en erreur l’opinion des gens sur les pays que tu décris (genre l’Italie que tu conspues m’a été très accueillante tant au niveau invitation qu’au niveau stop). Je pense que l’esprit critique sans pitié que tu as sur-développé est susceptible d’induire des biais importants quant à ta façon de juger les pays que tu traverses et les gens qui s’y trouvent (par exemple les Serbes prennent aussi peu en stop que les Croates mais sont bien plus ouverts et plus généreux, ce qui prouve que juger un pays en se basant principalement sur les difficultés de stop que tu rencontres n’est pas très objectif).

    Voilà, j’espère que ce commentaire n’obscurcira pas les souvenirs de la semaine géniale que nous venons de passer ensemble. Ton post m’a juste surpris car durant nos discussions cette semaine tu m’avais semblé avoir beaucoup mûri au Sénégal et avoir gagné beaucoup d’humilité bienfaisante, mais les commentaires acerbes de ce post semble remettre ceci en question.

    Je te souhaite une bonne continuation et espère que ta dureté de jugement s’émoussera avec le temps et les expériences.

  4. arzur dit :

    Merci mais pour le rapport complet, il te faudra attendre plusieurs années 😉 Auras-tu cette patience ? Pour infos, j’ai du 40°C en Grèce… ça ne change pas trop du Senegal pour le coup. Passes mon bonjour à toute l’équipe !

  5. Dame NDIAYE dit :

    Salut Arzur Wonder

    C’est déjà bien ces pays visités
    Bonne suite. J’espère qu’on aura un rapport complet de ton voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *