Matam : Ambiance

Les chèvres et les moutons sont partout, divaguant dans les rues, rentrant dans les cours des maisons. Les sons qui me parviennent par la fenêtre de mon bureau se résument le plus souvent au chant des oiseaux et à des bêlements.

Le bruit des voitures se fait rare. Les quelques engins motorisés sont de petites motos ou des mobylettes. Les charrettes tirées par des ânes constituent peut être le principal moyen de déplacement. Il n’y a qu’une seule route goudronnée à Matam et rouler dans les autres rues devient un peu chaotique, car elles ne sont faites que de sable et de terre dont le relief a été formé par les dernières pluies.

Des boutiques parfois se résumant à une simple petite table posée dehors vendent de tout jusqu’à la nuit. Certaines se démarquent nettement par une façade toute bleue et jaune et d’autre Orange et noir. Il s’agit des deux principaux opérateurs de téléphonie, Orange et Tigo qui me donnent l’impression de se livrer une petite guéguerre en cherchant à peinturlurer à leurs couleurs le plus de boutiques. Orange à une longueur d’avance : les panneaux d’entrées et de sorties de ville sont des panneaux d’Orange qui vous souhaite la bienvenue ou « bonne route ».

En début de soirée, quand vous marchez dans les rues qui ne sont éclairées que par quelques rares lampadaires et la lumière qui s’échappe des boutiques. Une mélopée s’échappe de certaines cours intérieures. Les talibés, gamins confiés à un Marabout qui leur donne un enseignement religieux en échange du fruit de leurs mendicités de la journée, commencent à réciter le Coran.

Inutile de vous dire que je me sens bien ici 😉

A suivre.

Vous devriez également aimer ...

3 réponses

  1. françois dit :

    Espèce de geek va ! comme si il fallait lightroom pour shooter deux, trois paysages 😉

  2. arzur dit :

    Je sais je sais, que ça manque de photo. Cela va bientôt venir. J’attends juste un giga de Ram de plus et je pourrai alors faire tourner Lightroom plus correctement. Cela devrait arriver d’ici deux semaines.

  3. françois dit :

    j’imagine bien mon vieux. Mets-nous tout de même quelque photo de la vue de ton bureau, ça serait dépaysant pour nous autres pauvres travailleurs occidentaux 😉

    biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *