Quand le désert était vert

S’il y a une chose vraiment surprenante dans un milieu désertique, c’est la rapidité du milieu à réagir au moindre changement climatique. Le paysage évolue à une vitesse impressionnante. Une petite pluie fera verdir en deux ou trois jours un endroit où le sol était complètement à nu. Si la précipitation suivante met un peu de temps à venir, ces herbes se dessécheront et le désert, de vert, deviendra jaune puis, le sol à nu, ocre.

Une fois la saison des pluies bien installée, le désert devient une vaste prairie. Les vaches ont enfin de l’herbe à se mettre sous la dent et le lait, de rare devient alors abondant. Tellement abondant que les éleveurs le jettent dans certains endroits reculés car il n’y a aucun circuit de commercialisation.

Des mares apparaissent dans des lieux improbables et les nombreux gués en béton installés sur les routes et les pistes montrent finalement leur utilités : Des rivières sont apparues là où il n’y avait pas une goutte d’eau.

Une quantité impressionnante d’eau ruisselle vers le fleuve Sénégal emportant quelques routes et ponts sur son passage. Matam se retrouve alors entourée par les eaux et l’accès ne se fait que par une route et ses  3 ponts délabrés. Ces zones inondées seront de futurs espaces cultivés une fois l’eau partie.

Aujourd’hui, les prairies ont toutes disparue. Les rivières se sont taries. Il ne reste que quelques marigots qui vont progressivement s’assécher dans les prochains mois. Quand je vois ces paysages redevenus si arides, j’ai du mal à me souvenir de ces paysages champêtres qui à certains endroit me rappelaient presque les campagnes françaises. Heureusement, j’ai ces quelques photos qui témoigneront pour moi et vous montreront que je n’exagère rien : Le désert était vert.

Vous devriez également aimer ...

1 réponse

  1. Marichout dit :

    Salut Pierre,

    C’est surprenant de voir cette différence rapide de végétation et d’adaptation pour la saison des pluies. Tes photos sont magnifiques et le montrent bien!
    Un jour j’irais voir aussi …
    Merci bien, tu m’as donné envie – un peu plus – d’aller voir !
    A bientôt, amuse toi bien !

    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *